Daniel Colas

 

Daniel COLAS

colas danielDaniel Colas est un homme de théâtre et cinéaste français, né le 8 avril 1947 à Paris. De 2006 à 2011, il fut le co-directeur du théâtre des Mathurins à Paris.

 

Artiste multiple, comédien de formation, Daniel Colas s’est souvent réfugié dans son bureau, à sa table d’écriture ou derrière la caméra. Dans le métier, qu’il fréquente depuis plus de quarante-cinq ans, il représente l’un des parcours les plus singuliers. Ses débuts sur les planches sont particulièrement brillants. Élève surdoué au Centre d’Art Dramatique, puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, il en sort en 1970 avec un premier prix. Deux ans plus tard, l’éclosion du comédien se confirme, et Daniel Colas se voit remettre le prix Gérard Philipe (Grand Prix de la ville de Paris 1972). Très tôt, il est sollicité pour le grand écran par des cinéastes prestigieux tels Yves Allégret, Alain Cavalier, Bertrand Blier, Philippe Labro, et par la télévision pour laquelle il tourne de nombreux téléfilms. Mais c’est au théâtre qu’il revient le plus souvent, où son interprétation des rôles principaux de deux triomphes vont le mettre en pleine lumière : les Adieux de la Grande Duchessede Bernard Da Costa, avec Tsilla Chelton, et Le Locatairede Joe Orton, aux côtés, notamment, de Madeleine Robinson, deux spectacles mis en scène par Jacques Mauclair, que Daniel Colas reconnaît comme l’un de ses maîtres. Puis viendront les succès de Colombede Jean Anouilh, le sexe faible d’Édouard Bourdet, Fantasiode Musset, Britannicusde Racine… etc. Pourtant, sa carrière d’acteur s’accommode mal de cette voie royale toute tracée. Il cherche d’autres moyens d’expression, et sort quelque peu d’un système qui ne pardonne pas les écarts de parcours. S’ensuit donc une activité en demi-teinte, qu’il met à profit pour écrire. Et, de fait, il devient écrivain en faisant paraître chez Julliard, en 1973, son premier roman, Tire-toi tendresse. Il n’abandonne pas le théâtre, cependant. Mais c’est surtout comme auteur dramatique et comme metteur en scène qu’il intervient le plus souvent. On lui doit ainsi une dizaine de pièces.

 

Daniel Colas a réalisé trois films pour le cinéma, une dizaine de captations télévisuelles, et mis en scène une cinquantaine de pièces pour le théâtre.

Ses derniers spectacles ont amenés successivement Michel Galabru (Les Chaussettes – Opus 124) puis Daniel Russo, (Les Autres) et Jean-François Balmer (Henri IV, le bien aimé) aux nominations au Molière du comédien.

 

Les Chaussettes, Opus124 ouvrage qui a connu un grand succès à Paris puis en province avec Michel Galabru (Molière du comédien 2008 ) et Gérard Desarthe, connaît également un succès international très remarquable.

Source : Wikipédia

La Compagnie Théâtre de chambre : http://www.theatredechambre.free.fr/temp/index.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :